La Sophrologie est une discipline qui développe la conscience humaine.

Elle est définie comme une science de la conscience et des valeurs de l’existence.

Elle se compose d’un ensemble de techniques et de méthodes à médiation corporelle.

Son but est la conquête de l’équilibre entre nos émotions, nos pensées et nos comportements par l’entrainement de nos capacités de bien-être, d’évolution et d’adaptation à notre cadre de vie : environnement personnel, familial, professionnel, social.

 

Les techniques utilisées :

 

La relaxation dynamique (RD) : 

Elle se pratique debout et assis sur une chaise et se compose de mouvements variés de stimulations corporelles (tensions-détentes) qui ont des visées différentes telles que la concentration (travail sur la corporalité), la comtemplation (travail sur le mental, l’esprit et sa dimension illimitée dans un corps limité), la méditation (travail sur la rencontre corps-esprit), la réflexion (travail sur la relation au monde au travers des valeurs existentielles).

 

Les techniques spécifiques ou sophronisations : 

Alors que la relaxation dynamique est utilisée pour un objectif à long terme d’équilibre et d’épanouissement, les techniques spécifiques apportent des réponses adaptées à des problèmes précis.

Les techniques spécifiques se pratiquent le plus souvent assis ou allongé et commencent toujours par une induction ou descente qui permet le lâcher prise et d’arriver au niveau sophroliminal (niveau de conscience entre veille et sommeil). L’accès est alors ouvert au travail sur soi.

Par exemple si le but est de mieux faire face à une difficulté à venir, il peut s’agir de se visualiser en train de vivre cette situation le mieux possible, de façon sereine. Si la demande est de calmer les émotions, il peut d’agir d’un travail sur la respiration,ou les battements du coeur.

Dans ces deux types de techniques, les techniques respiratoires sont toujours très présentes.

 

Un peu d’histoire…

 

La Sophrologie est une méthode originale créée en 1960 par le Professeur Alfonso CAYCEDO, neuropsychiatre Colombien.

Il est créateur du néologisme « SOPHROLOGIE »  qui vient du grec :
SOS : harmonie, sagesse - PHREN : conscience, esprit - LOGOS : etude, science, parole

A la recherche d’une pratique de la médecine plus respectueuse de la personne, le Professeur Caycedo s’est inspiré des méthodes de relaxation occidentales (hypnose, méthode de Jacobson, training autogène de Schultz, méthode Coué etc…) et de la méditation orientale (Yoga, Bouddhisme, Zen Japonais), en abandonnant leur aspect philosophique et religieux, pour créer une méthode adaptée, unique et originale en perpétuelle évolution.

Le Professeur Caycedo a voulu que la pensée phénoménologie guide les travaux de l’école de Sophrologie : vivre nos sensations et les laisser venir sans les juger, les interpréter pour une plus grande ouverture d’esprit dans notre relation au monde.

 

Les principes fondamentaux de la Sophrologie :

  1.  Le principe du schéma corporel comme réalité vécue : prendre conscience de son corps, vivre les sensations pour conquérir l’harmonie physique et psychique. Le schéma corporel est une réalité complexe qui recouvre la représentation mentale du corps, les sensations, forme, volume, postures etc…

  2. Le principe d’action positive : Toute action ou pensée positive entraine une dynamique positive de notre être tout entier. L’activation répétée du positif aura un effet «boule de neige» sur toute la personne et fera émerger tout son potentiel.

  3. Le principe de réalité objective : apprendre à voir les choses comme elles sont, avec lucidité pour agir de façon plus réaliste et adaptée aux situations de la vie.